bandeau

(rétro)projecteur sur...

 

Les enfants loossois ont leur "château"...


De la maison privée…


Imposant édifice connu aussi sous l’appellation de château de la Pierrette, il était une maison privée appartenant à la famille Paul Crépy, négociant en huiles et propriétaire d’une fabrique. Il figurait déjà sur le plan cadastral d’Haubourdin en 1862.

Situé sur le chemin de l’abbaye (actuelle rue Thirion et Ferron), la demeure est une construction élégante et sobre, à deux étages, d’une rigoureuse symétrie. La façade d’entrée de cette demeure aristocratique de plaisance est entourée de deux tourelles qui matérialisent le portail d’entrée. A l’origine, la bâtisse était entourée d’un parc de plus de 4 hectares où étaient rassemblés des jardins, des massifs boisés et des pâtures. Un étang impressionnant prolongeait la perspective. Sur le domaine se dressait une éolienne qui servait à la fabrication de l’huile.

Pendant la seconde guerre mondiale, les premiers mobilisés convergent au château Crépy. Le lieu servira aussi pour les besoins des alliés britanniques. A la fin des hostilités, la demeure est réquisitionnée par l’Etat qui veut y installer une maison de repos destinée à accueillir des familles d’anciens prisonniers de guerre, réfugiés ou sinistrés.

… au centre de plein air…


Fin juillet 1946, à l’initiative d’Eugène Avinée, alors Maire de Loos, la ville loua aux Crépy leur propriété entourée de verdure afin d’y créer deux classes de plein air. Gaston Caby, enseignant à l’école Michelet et également Adjoint au Maire y fut affecté en 1949. L’établissement ouvrait avec au total 3 élèves mais ce nombre augmenta rapidement : durant plus de 30 années, 3.000 jeunes Loossois issus de milieu modeste purent profiter du cadre bucolique du château Crépy.

Propriété de la Ville depuis le 16 mai 1976, le château accueillit des œuvres périscolaires et d’une manière générale au profit de la jeunesse loossoise, de façon permanente.

… puis à nouveau le château a repris son appellation d'origine: Château de la Pierrette, moderne et complètement rénové.


Cette structure qui fonctionne le mercredi et quotidiennement durant chaque période de vacances scolaires accueille les enfants âgés de 3 à 16 ans. C’est dire l’importance qu’elle revêt pour les familles loossoises, et combien elle est soumise à une utilisation intensive.

Les locaux, avec l’usure du temps, n’étaient plus fonctionnels et il s’avérait nécessaire de les adapter aux nécessités actuelles de sécurité et de confort. La réhabilitation de l’ensemble devait donc passer par la rénovation des 383 m² du château et son extension.

Un double défi a été relevé dans cette rénovation :

- préserver le magnifique parc arboré de plus de 4 hectares, espace naturel unique qui est l’atout majeur du centre de loisirs ;
- conjuguer l’ancien et le moderne en valorisant le château qui confère tout son cachet à cette structure.

Le nouveau bâtiment vient former une nouvelle aile pour le château, et reste discret (un seul étage). Les liaisons entre les deux bâtiments s’opèrent par un jeu de passerelles futuriste entre lesquelles s’installe un patio au cœur duquel trône un magnifique érable préservé au beau milieu de ce jardin intérieur. Au-delà de l’aspect esthétique, c’est tout l’aspect fonctionnel du centre qui a été repensé avec la création d’espaces spécifiques.

Le rez-de-chaussée du château est entièrement dédié aux tout-petits : 3 salles d’activités équipées de cloisons mobiles permettent d’organiser l’espace en toute liberté. Un dortoir pour la sieste est aménagé au calme, en retrait dans la partie neuve juste à proximité des bureaux de la direction pour une surveillance accrue des jeunes enfants. A l’étage du nouveau bâtiment, ce sont les salles d’activités situées autour de la grande terrasse, réservées aux enfants d’âge primaire. A l’avant du bâtiment, la salle de restaurant située au rez-de-chaussée est accessible même par mauvais temps grâce aux passages couverts reliant le château à la nouvelle structure. La salle polyvalente peut accueillir en deux services, 220 couverts. Là encore, un système de cloisons amovibles permet d’agrandir à loisir la salle polyvalente ou de créer de petites salles. Qu’ils se restaurent ou s’amusent, les enfants bénéficient d’une vue sur le parc grâce à de larges baies vitrées. L’avancée de toitures et de terrasses filtre le soleil et un système de rafraîchissement maintient la température à 25 degrés.

Tous les espaces sont bien identifiés et spécialisés mais communiquent entre eux. Les parents disposent eux aussi désormais d’un lieu d’accueil : un hall lumineux aménagé dans la transition des deux bâtiments afin de desservir l’ensemble des salles. L’ensemble des bâtiments est bien entendu accessible aux personnes à mobilité réduite.